La réponse « capillotractée » d’une Balance au Cancer

Mon titre vous laisse perplexe ? Je vous comprends, pourtant je vous assure que tout y est : ça parle de cheveux, d’une fille qui est née en octobre, et d’un vilain crabe à qui elle ne veut pas laisser le dernier mot. Plus simplement, ça parle d’un don de cheveux, que j’ai fait il y a maintenant un an, à l’occasion de mon anniversaire et qui a profité aux personnes atteintes du cancer.

Car si je viens de fêter ma nouvelle dizaine, c’est bien il y a un an que je fêtais l’entrée dans ma 30e année (si si, je vous laisse faire le calcul) et j’avais décidé de faire ça en me coupant 30 cm de cheveux. Pour l’envie de changement, mais pas que : c’était aussi pour une cause chère à mon cœur, celle de la lutte contre un des maux de ce siècle. J’avais donc fait mes recherches et j’ai choisi d’aller chez Fairbell, un salon partenaire d’associations qui viennent en aide aux personnes atteintes du cancer, dont Solid’Hair. Avec votre don de cheveux (longueur minimale de 20 à 30 cm, selon les associations), des perruques seront confectionnées et des fonds seront donnés aux personnes dans le besoin, leur permettant de s’offrir une coiffe de qualité. Votre chevelure aura une seconde vie et cette personne aussi !

Au salon, les coiffeuses ont été aux petits soins et très encourageantes : j’étais sûre de moi, mais pas si facile de se délester 30 cm de cheveux, de passer d’une longueur au bas du dos à une au dessus des épaules !

Aujourd’hui, un an plus, tard, je ne regrette rien ! Mes cheveux (très) longs me manquent parfois, mais finalement, ils sont souvent attachés, et les chignons restent bien fournis, même avec 20 cm en moins par rapport à avant la coupe. Et si c’était à refaire, je le referais… non en fait, pas de conditionnel, c’est déjà décidé, je le referai : je continuerai d’alterner période de pousse, jusqu’à les avoir en bas du dos, puis don de 25 ou 30 cm, puis période de pousse, puis don, etc. Ce n’est peut-être pas grand chose, mais je veux pouvoir faire autant de dons que possible à mon échelle, pour accompagner les dons que je fais directement en « argent comptant », évidemment. En parlant d’argent d’ailleurs : la coupe est offerte quand vous venez vous couper les cheveux pour un don. Alors, convaincu.e ? Avez-vous déjà envisagé ce genre de dons ? Ou l’avez-vous déjà fait ?

Pour la petite histoire, finalement, ce n’est pas Solid’Hair qui a récupéré mes cheveux, à cause de mes mèches blondes… mais la gérante du salon de coiffure m’a tenue informée, et mes cheveux sont partis à une association similaire, en Belgique. J’étais vraiment heureuse d’avoir choisi Fairbell pour cette raison : je savais que les coiffeuses avaient la cause à cœur et feraient tout pour qu’aucun don n’ait été fait en vain, cette démarche me l’a bien prouvé.

Pour les curieux qui ont envie de voir ce que ça donnait le Jour J :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *